s
 

Vin blanc et maladies cardiovasculaires

Accueil Guide des vins Videos Photos Actualité Dégustation Viticulture biologique Champagnisation Réglementation Vin et santé Formations Lexique Travaux des élèves Jeux Forum
Share
 
 
 

Rechercher sur le site

 

Tout comme le vin rouge, le vin blanc a lui aussi un effet bénéfique sur le cœur grâce à sa teneur en tyrosol et hydroxytyrosol, des anti-oxydants également présents dans l’huile d’olive.

Le vin blanc n’a plus à rougir face au vin rouge, loué par tant d’études scientifiques pour ses propriétés anti-oxydantes. Une étude américaine indique que le vin blanc peut rivaliser avec le vin rouge en terme de protection cardio-vasculaire. Et cela même si les vins rouges contiennent jusqu’à 20 fois plus de composés polyphénoliques que les vins blancs, vinification différente oblige.

Une protection cardiaque

Pauvres en resvératrol, “star” de nombreuses études vin et santé, les vins blancs contiennent en revanche dans leur pulpe d’autres composés polyphénoliques anti-oxydants : le tyrosol et l’hydroxytyrosol, présents également dans l’huile d’olive. “Le vin blanc peut apporter une protection cardiaque similaire à celle du vin rouge s’il est riche en tyrosol et hydroxytyrosol”, indiquent des scientifiques américains de l’école de médecine de Farmington de l’Université du Connecticut, associés à des spécialistes italiens, qui ont publié une étude il y a quelques mois dans le “Journal of Agricultural and Food chemistry”. “La pulpe du raisin peut faire le même job que la peau”, résume Dipak Das, de l’université du Connecticut. Boire un à deux verres de vin blanc par jour pourrait contribuer à limiter les lésions en cas d’attaque cardiaque.

Les médecins américains et italiens ont administré à des rats en laboratoire une dose équivalente à 1,5 verre de vin rouge italien par jour. D’autres ont reçu la même dose de vin blanc italien, et d’autres encore ont absorbé des composés anti-oxydants. Deux autres lots de rats ont reçu respectivement de l’eau plate et des alcools forts. “Le vin rouge avec du resvératrol et le vin blanc avec ses tyrosols et hydroxytyrosols ont tous deux montré différents degrés de protection cardiaque”, soulignent les chercheurs. “Les rats ayant absorbé des doses de vin blanc ont subi moins de lésions cardiaques durant un arrêt cardiaque que ceux qui avaient reçu de l’eau ou des spiritueux”, précise l’université du Connecticut. Leur pression artérielle et la circulation du sang au niveau de l’aorte ont moins baissé que chez les rats ayant bu de l’eau ou des spiritueux. “Après des tests moléculaires sur les cellules cardiaques, les chercheurs ont constaté que la microstructure stockant l’énergie nécessaire aux cellules, la mitochondrie, était protégée par le vin blanc” poursuit l’université.

L’acide caféique également bénéfique

L’un des chercheurs ayant participé à cette étude, Alberto Bertelli, professeur à l’université de Milan et président de la Commission santé de l’Organisation internationale de la vigne et du vin, avait déjà en 2006 souligné le potentiel du tyrosol présent dans le vin blanc. Il avait aussi indiqué que le vin blanc contenait également de l’acide caféique. Ce composé, présent dans le café mais différent de la caféine, possède d’intéressantes propriétés anti-inflammatoires. Le Pr. Berelli avait affirmé que l’alliance tyrosol et acide caféique conférait aux vins blancs un potentiel anti-oxydant similaire à celui de l’huile d’olive extra vierge. “Chez des personnes en bonne santé, une consommation modérée de vin blanc, toujours durant les repas, est capable de réduire les conditions favorisant la formation d’athérosclérose. Et cela pourrait expliquer son efficacité dans la prévention des maladies cardiaques”, explique le professeur Bertelli sur le site italien winenews.

Une étude dirigée par l’épidémiologiste américain Arthur Klatsky sur 130 000 personnes pendant sept ans a montré que les buveurs modérés de vin blanc, et particulièrement les femmes, avaient été plus résistants aux maladies cardio-vasculaires que les abstinents. Et selon lui, les composés anti-oxydants du vin blanc pourraient même être plus efficaces que ceux du vin rouge. A condition bien sûr de rester dans la modération.

 

Creative Commons License
Ce site est mis à disposition sous un contrat Creative Commons.  
Par Michel VERON - Collectif Photo-Reims
Annuaire vin