Sulfitage des moûts en Champagne

 

En Champagne, le sulfitage des moûts (jus de raisin destinés à élaborer du champagne) doit intervenir le plus tôt possible, dès leur écoulement. La dose utilisée varie de 4 à 10 g/hL, suivant la fraction du moût (les tailles sont plus sulfitées que les cuvées), l’état sanitaire de la vendange (plus  la vendange est botrytisée, plus il faut sulfiter) et suivant l’hygiène du centre de pressurage. La stratégie par rapport à la fermentation malolactique sera également prise en compte.

Méthode de sulfitage des moûts en Champagne

 
Dans Champagnisation avec les mots clés , .