Point de tirage en Champagne : ajustement final de la teneur en sucre de la mixtion

On ajoute la petite quantité de sucre manquant à la mixtion, avec de la liqueur de tirage. On homogénéise la mixtion et on effectue un dernier point de tirage, c’est à dire une mesure précise de densité, qui permet de garantir qu’on a bien exactement 24 g/L de sucre dans la mixtion. Ces 24 g/L de sucre donneront exactement 6 bars de pression dans les bouteilles de Champagne, à 10°C, après la prise de mousse.

Point de tirage en Champagne : ajustement final de la teneur en sucre de la mixtion

Dans Champagnisation avec les mots clés , , , , .