Vignoble et vins de Bordeaux

Exposé sur le vignoble et les vins du bordelais réalisé par Salomé, étudiante en première année de BTS technico-commercial en vins et spiritueux du lycée viticole de la Champagne.

Liqueurs et prémix

Exposé sur les liqueurs et les prémix réalisé par Chloé, étudiante en deuxième année de BTS technico-commercial en vins et spiritueux du lycée viticole de la Champagne.  

Précipitations tartriques – Stabilisation tartrique des vins

Précipitations tartriques : formation de cristaux de bitartrate de potassium, que l’on peut également appeler vinpierre. Pour stabiliser les vins vis à vis des précipitations tartriques, même si le traitement par le froid reste la technique la plus utilisée, d’autres techniques sont envisageables : gommes de cellulose (CMC), électrodialyse, …

Rhum – Gin – Vodka

Exposé sur le rhum, le gin et la vodka réalisé par Julien, étudiant en deuxième année de BTS technico-commercial en vins et spiritueux du lycée viticole de la Champagne.  

Eaux de vie de Fruits – Calvados

Exposé sur les eaux de vie de fruits et le Calavados réalisé par Clémence, étudiante en deuxième année de BTS technico-commercial en vins et spiritueux du lycée viticole de la Champagne.

Casse cuivreuse – Accident des vins blancs

Casse cuivreuse : c’est un accident de vin blanc, à l’abri de l’air (souvent en bouteilles), qui est dû à un excès de cuivre. La casse cuivreuse s’accompagne généralement de la casse protéique, et les protéines sont indispensables au déclenchement de la casse cuivreuse. Cet accident entraîne la formation d’une poussière rougeâtre.

Lutte contre la casse ferrique du vin

Lutte contre la casse ferrique : Pour lutter contre cette casse ferrique, on peut : Traiter le vin au ferrocyanure de potassium (uniquement sous le contrôle d’un Œnologue). Ce traitement est strictement interdit sur vin rouge. Traiter le vin au phytate de calcium (acide phosphorique), pour provoquer une casse phosphato-ferrique en cuve. Lorsque les risques […]

Origines du fer dans les moûts et les vins

Casse ferrique : l’excès de fer présent dans les vins est d’origine biologique (apporté par la vigne qui le prélève dans le sol), mais surtout d’origine technologique (cuves en béton non revêtues, matériels en métal oxydé, terre,…).